• Chrystelle Henry

Changer de paradigme de manière globale et collective

Mis à jour : avr. 30



De nombreux chercheurs aujourd'hui s'accordent à dire qu'il est déjà trop tard, que la crise climatique n'a pas d'issue, et qu'il n'y a aujourd'hui aucune solution politique, économique et énergétique.


Malgré un début de prise de conscience globale sur les enjeux dramatiques de notre fonctionnement sociétal, la manière dont nous avons exploité les ressources planétaires en imaginant qu'elles étaient sans limites, il semble que les mesures employées soient très en deçà des enjeux, et que se développent des pratiques de Greenwashing tout à fait hypocrites et inefficaces.


Mr Jancovici , chercheur climatologue, ingénieur et chef d'entreprise, a été récemment invité à intervenir auprès des étudiants de HEC, dans le cadre d'un colloque autour du développement durable.

Il a expliqué aux étudiants que notre monde ( et ce qu'on leur apprend en économie) n'avait pas d'avenir. VOIR LA CONF


Oui, c'est vrai, notre monde actuel n'a pas d'avenir. Comme l'explique très justement Jean François Noubel dans cet article , cela ne change rien de changer de capitaine quand le Titanic est en train de couler..


Alors, bien sur, Mr Jancovici a le mérite de ne pas avoir la langue de bois, et de nous donner un état des lieux tout à fait réaliste et scientifique sur la manière dont l'humanité a scié la branche sur laquelle elle se tenait.


Cependant, nous avons encore le choix de quitter le paquebot, partir sur une petite barque , rejoindre d'autres barques et accoster sur de nouvelles terres...

Dans toutes les évolutions, il y'a eu quelques pionniers qui sont sortis de la masse pour créer de nouveaux écosystèmes.

Un jour, un poisson est sorti de l'eau, puis un deuxième....et sont apparus les amphibiens....et vous connaissez la suite.


Nous ne résoudrons pas le problème au niveau où il a été crée ( Einstein), alors nous avons encore cette marge d'action, penser et agir de manière quantique.


Ne restons pas focus sur le problème, regardons vers ce qui nous inspire. Cela va nous demander d'évoluer vers une conscience moins ego-centrée bien sur, de créer de nouveaux paradigmes, ou le partage de valeurs et de richesses humaines sera une fondation.


Comme le dit Mr Jancovici, c'est dans l'action que nous redevenons des êtres humains créateurs et en capacité de relever ces défis majeurs. Mais la première étape consiste à sortir du déni, accueillir l’effondrement, la peur, l'angoisse, la dépression.


Ne restons pas seuls. Soyons ensemble pour changer de paradigme de manière globale.

C'est joyeux d'être ensemble au cœur de la tempête....

C'est à cet endroit que je me trouve, et où se trouve la source de mes actions au quotidien.






66 vues0 commentaire